Aloha Home Service, Ménage, repassage, Entretien entretien et création de jardins, garde d’enfants & aide aux devoirs, Gardiennage temporaire de vote résidence à Biscarrosse dans les Landes
Retour à l'accueil Présentation d'Aloha Home Service Les prestations Aloha Home Service Les actualités Aloha Home Service La charte qualité Aloha Home Service Contacter Aloha Home Service
Les actualités Aloha Home Service, Ménage, repassage, Entretien entretien et création de jardins, garde d’enfants 
& aide aux devoirs, Gardiennage temporaire de vote résidence à Biscarrosse dans les Landes
Les actualités archivées
Mars 2016
D'où vient le traditionnel poisson d'avril ?
Mars 2016
Tous à vos potager !!!
Décembre 2015
Acheter malin : choisir son sapin de Noël naturel
Juillet 2015
TOUT SUR LA GAZON EN ROULEAU
Mars 2015
LE MIMOSA, SOLEIL D'HIVER
Janvier 2015
Solidarité avec CHARLIE HEBDO
Décembre 2014
Comme tous les ans, pensez au sac à sapin !!!!
Octobre 2014
Elagage : quand et comment élaguer les arbres d’ornement
Octobre 2014
Le sarcococca, un arbuste méconnu
Août 2014
Alstroemeria: star des massifs en été
Mars 2016
D'où vient le traditionnel poisson d'avril ?

Origine

Voilà un poisson qui nage en eaux troubles. Et ce n'est pas une farce, car l'origine de ce poisson n'est pas vraiment connue.

Cette expression daterait de la fin du XVIIe siècle. Elle serait basée sur une plaisanterie avec le mot 'poisson' qui, depuis le XVe siècle, désignait un souteneur, qu'on appelle aussi un 'maquereau' qui se trouve être plus naturellement un véritable poisson dont la meilleure période de pêche est aux alentours du mois d'avril.

Or, le mois d'avril se situe au printemps, période propice aux amours illégitimes. Un poisson d'avril désignait alors un jeune entremetteur.

Mais quelle est la relation entre ce beau poisson-là et les plaisanteries du 1er avril ?

Cela dit, il existe de nombreuses autres hypothèses.

La plus répandue des explications dit que le roi Charles IX, en 1564, décida que le premier de l'an serait dorénavant au 1er janvier au lieu du 1er avril.

Certains contemporains, mécontents de ce qu'ils considérèrent comme une absurdité (eh oui, les réfractaires au changement ne datent pas d'aujourd'hui !), continuèrent à célébrer le 1er avril en s'offrant quand même des étrennes. Les autres, pour se moquer d'eux, offrirent de faux cadeaux qui se transformèrent ensuite en plaisanteries et autres canulars.

Le seul petit détail pouvant nuire à la crédibilité de cette histoire, c'est que Charles IX, s'il a bien décidé, par l'édit de Roussillon du 9 août 1564, de fixer le jour de l'an au 1er janvier, ne désirait qu'uniformiser des dates qui étaient très différentes selon les régions et provinces de France. Et aucun texte ne semble rapporter qu'il y avait quelque part dans le royaume un endroit où le premier jour de l'année était le 1er avril.

Quoi qu'il en soit, le pape Grégoire XIII réforma ensuite le calendrier julien et étendit la mesure de Charles IX à toute la chrétienté.

Une autre hypothèse vient de la Grèce Antique où il paraît qu'au jour qui correspondait à notre 1er avril, on fêtait le dieu du rire.

Si nous ne sommes déjà pas bien certains de ce que signifie ce 1er avril, le fait qu'en France on évoque un poisson (ce qui n'est pas le cas dans de nombreux autres pays où la même coutume existe) n'est pas plus expliqué et les origines potentielles sont légion.

En voici une liste non exhaustive.

Une d'entre elles viendrait du fait que le 1er avril correspondait à la fin du carême chez les chrétiens, période pendant laquelle le poisson était privilégié, la viande étant interdite.

Les cadeaux étaient alors parfois de faux poissons offerts à ceux qui, pourtant, attendaient avec impatience de pouvoir enfin remanger de la viande.

Une autre indique que le soleil (ou la lune ?) quittait ce jour-là le signe zodiacal des Poissons.

Une autre encore viendrait du fait que la pêche était interdite à cette époque, en période de reproduction des poissons, celui d'avril venant compenser le manque.

Comme vous le voyez, les hypothèses ne manquent pas. 

 

Compléments

A cause de la morosité ambiante, de sa durée de vie limitée à une seule journée et de l'exploitation trop intensive des zones de pêche où il batifole, le poisson d'avril a un peu tendance à disparaître, tout comme les éléphants roses, un peu trop braconnés et en voie d'extinction, loi Evin oblige.

Mais que cela ne vous empêche pas de garder le sourire et de ne pas gober toutes les informations que vous lisez ou écoutez le 1er avril.

Que la farce soit avec vous !

D'où vient le traditionnel poisson d'avril ?
Mentions légales / tag-digital.fr © 2013